SOUVENIR DE PATRICE CHEREAU

La première fois que j’entendis son nom remonte à environ quarante ans. Nous avions décidé, avec mon ami Guylain qui m’avait invité à animer le club théâtre de notre lycée un an auparavant, d’organiser des rencontres d’autres club théâtre au niveau national. C’était ambitieux, mais nous étions arrivés à inviter six équipes venues de toute la France. J’avais monté à l’occasion « Les Boulingrins » de Courteline dans une version grinçante qui se terminait par l’assassinat pur et simple de l’invité du couple… Lire la suite