CORRESPONDANCE ESSENOISE A PROPOS DE LA PIECE DE TARIQ ALI

Chers comédiens et chers collaborateurs,

A présent que me voilà rentré chez moi, je peux regarder avec un peu de distance les trois semaines passées. Nous avons en fait de compte beaucoup travaillé et peu discuté, malgré les apparences. Je préfère de loin la répétition aux débats sans fin. Et que nous a montré le travail ? Que le texte de Tariq Ali, loin d’être une mauvaise pièce, renfermait des qualités particulières. Lire la suite