Perdu dans la nuit allemande !

Suis quelque part sur un quai, devant des rails herbeux, assis sur un banc entouré des odeurs de la nuit. Ai tout fait pour me tromper de train, pour me perdre aujourd’hui. A l’aller, j’écrivais et j’ai oublié de changer de train, au retour je rêvais et n’ai pas vu passer l’arrêt où je devais changer… Ne sais pas très bien quand va passer le prochain train qui m’emmènera à Hanovre, ni quand j’y aurai une correspondance pour Brunswick… C’est quasiment minuit, un ruisseau coule tout prêt. Une voix enregistrée annonce qu’un train à grande vitesse va passer sans s’arrêter. Il fait un vacarme à trouer la nuit. Je suis ses feux arrière en direction de la ville que je dois rejoindre. Le ruisseau chante à nouveau. Je voudrais que cette errance ne s’arrête pas en ce début d’été allemand. Traverser ainsi la nuit en quittant divers trains pour me retrouver sur des quais sans gares, au milieu des champs. Lire la suite