Théâtre et punition

…. « Vindicta » est à vrai dire un texte d’une lecture assez déconcertante… Il semble faire table rase, volontairement ou non, de quelques certitudes théâtrales. On se questionne, on s’irrite pour finalement lui trouver des qualités rares…
Aucune didascalie n’indique comment s’appelle le personnage qui parle, on sait juste que c’est une femme… même pas « elle », nulle part, elle n’a pas de nom. A moins que le titre de la pièce soit son nom (le féminin du mot latin peut le laisser penser) ? Qui aimerait s’appeler Punition ? Lire la suite